Tout ce qui n'est pas donné ou partagé est perdu (proverbe gitan)

Tout ce qui n'est pas donné ou partagé est perdu (proverbe gitan)
Ici c'est le printemps toute l'année !!!

mardi 2 février 2010

Un certain regard




"Tant qu'il y aura des yeux reflétant des yeux qui les regardent, tant qu'une lèvre répondra en soupirant à la lèvre qui soupire, tant que deux âmes pourront se confondre dans un baiser, il y aura de la poésie !"
Gustavo Adolfo Bécquer



Photo de Mathilde Primavera.

18 commentaires:

  1. belle poésie et belle photo, mais moi, trivialement : où as-tu trouvé cet oeil ?

    RépondreSupprimer
  2. Brigetoun : Boulevard Raspail, c'est là depuis un moment, le mur juste à côté de la collection Lambert, ou l'école d'art, de toute façon c'est un peu le même bâtiment !

    RépondreSupprimer
  3. Il est bien intéressant cet œil vu à ta façon : se fondant dans le mur, les limites de l'affiche disparaissent et l'œil s'empare de toute la bâtisse.
    Tellement impressionnant que la végétation dans sa sècheresse hivernale, a les cheveux qui se dressent...
    Comme nous ?

    RépondreSupprimer
  4. Michel : Avoir les cheveux dressés sur la tête démontrerait que nous avons peur. Hors, tant que nous nous positionnons dans le monde avec un regard poétique il n'y a aucune raison pour que nous ayons peur ! Surtout avec ce regard là !

    RépondreSupprimer
  5. Tiens encore un commentaire avalé. Je disais que la Fondation Lambert lorgne sur l'école d'art pour s'agrandir.

    RépondreSupprimer
  6. Cri d'ailleurs2 février 2010 à 16:37

    Hey ! Ca vous ne gène pas qu'il y ait des Pasvignonais qui visitent ce blog??????

    Bon voilà, c'était juste pour caser mon "pasvignonais". Je vous enmrasse

    RépondreSupprimer
  7. Fardoise : en ce qui me concerne oui je suis au courant que la fondation Lambert louait une partie de leurs locaux à l'école d'art, mais que là cette dernière est obligée de déménager, peut-être d'ailleurs du côté de Monclar (pas top mais bon), car effectivement la fondation souhaite s'agrandir !!!

    RépondreSupprimer
  8. Ma cri d'ici et de partout : Mais ma belle, ma publication parle de poésie et d'amour essentiellement, j'aurais tout aussi bien pu photographier si j'en avais trouvé un, un œil à Aix En Provence par exemple, ou à Tatatouine les Bains ! Ne te sens pas exclue ouh là là, que non, viendez parmi nous, mais alors, un tantinet moins enrhumée ! Tu as encore dormi sans tes chaussettes en laine !
    Bon, comme moi même je dors nus pieds je t'enmrasse aussi !!!

    RépondreSupprimer
  9. Mathilde,
    je crois que, pour une fois, je vais te faire un commentaire "purement" photographique !
    Cette prise de vue est splendide et se marie parfaitement avec cette superbe citation qui en dit long sur tes propres sensations, sentiments ! ! !
    Et oui... ! Que serait la vie sans essayer d'y apporter un peu de poésie, de fantaisie ?...
    Nos âmes se rejoignent à travers ces "images" qui en disent long sur nos regards différents et qui pourtant se confondent... Nous pouvons essayer de saisir ce que dit l'autre à travers son objectif... et ce que tu dis là dans ta photo est une vraie prose poétique...

    Merci Mathilde de nous faire confiance à travers ce simple regard !

    Bises confondues... évidemment ! ! !

    RépondreSupprimer
  10. Sergi : Merci merci, non pas les flash, je ne supporte plus tous ces paparazi qui me tournent autour !!!

    RépondreSupprimer
  11. Jeff : à mon tour de te remercier pour avoir remarqué que je vous faisais confiance à travers ce simple regard ! C'est difficile de ne pas mettre plein de petits bouts de soi dans un blog !
    Bises sincères forcément !!!

    RépondreSupprimer
  12. En fait l'important ce n'est pas où ce situe ce regard, mais ce que tu en as fait. Tu lui a ôté toute la bêtise que lui colle le slogan et tu lui a donné une dimension humaine, tant par ta photo que par la citation. Oui, bravo et merci.

    RépondreSupprimer
  13. Fardoise : merci pour le compliment, je suis flattée !

    RépondreSupprimer
  14. Cri dela vallée3 février 2010 à 09:47

    Je le sais, ma belle ! T'inquiète. Ca me faisait rire de voir tous ce commentaires "où as tu trouvé ton oeil? Au coin de la petite rue, tu sais, où il y a la vieille dame qui a une canne et une cane dressées (les deux),- Ah oui, je ne l'ai jamais vu (l'oeil) Mais la dame je la connais parfaitement son fils avait des pantalons bleus etc. C'était trop joli, sur la toile !

    RépondreSupprimer
  15. Cri de la Vallée : Je me doutais bien que tu avais dû te faire un scénario de folie ! Égale à toi-même, ne change surtout pas, mais à ton âge toujours rempli de jeunesse et de fraicheur (ce n'est pas péjoratif, je pense que toi aussi t'es encore petite, au sens gamine qui sait encore jouer à la marchande), c'est foutu et TANT MIEUX !!!

    RépondreSupprimer
  16. Mathilde tous mes commentaires sont avalés, ou presque...

    RépondreSupprimer
  17. Fardoise : on va finir par trouver le bug, j'en suis sure !!!

    RépondreSupprimer