Tout ce qui n'est pas donné ou partagé est perdu (proverbe gitan)

Tout ce qui n'est pas donné ou partagé est perdu (proverbe gitan)
Ici c'est le printemps toute l'année !!!

dimanche 1 mai 2011

C'est les patrons qui doivent être contents aujourd'hui !





Mathilde Primavera.

12 commentaires:

  1. Cri de la vallee1 mai 2011 à 11:19

    Je déflorerai donc le muguet! Tu sais, ma belle, ils n ont jamais trop fait la part rude aux patrons, mais depuis 5 ans, c est la fête à la saucisse! Je ne peux que souhaiter qu il s agit là du glas de leurs heures de gloire! Mais nous avons tant entendu le nôtre que finalement on se demande comment on est encore vivants.... À moins que nos âmes serviles ne se soient accrochées pour produire leur richesse, vaillant petits soldats que nous sommes, ou qu elles ne soient en vigilance pour s engager dans le Grand Soir!

    RépondreSupprimer
  2. K'line Bloom1 mai 2011 à 19:14

    Au moins il nous reste le muguet...

    RépondreSupprimer
  3. Ah que oui, on s'est bien faits avoir encore une fois !! heureusement il reste le muguet, merci Mathilde

    RépondreSupprimer
  4. J'aime bien tes tags : "enfer, métaphore, société"
    :)
    Merci pour le muguet. :)

    RépondreSupprimer
  5. Cri : en même temps, le 1er mai c'est aussi le jour où les patrons sont au repos, quoi qu'il en soit même si souvent se sont des bêtes de travail et par la même occasion des esclavagistes, ils ont besoin de se reposer également ! Même Sarkozy prend des vacances des fois !

    RépondreSupprimer
  6. K'line : avec tout le respect que je dois au muguet fort joli et agréablement odorant, je préfère de loin le jour de repos !!!

    RépondreSupprimer
  7. Michelaise : heureusement encore que ce ne sont pas les patrons qui décident des jours fériés, mais bien un calendrier plus ou moins clément suivant les années !

    RépondreSupprimer
  8. Pastelle : j'essaye toujours de ne pas rajouter de libellés et que tu appelles tags pour ne pas alourdir ce blog et il s'avère que je trouvais ces trois mots déjà créés bien en phase avec cette publication !
    Pour le muguet ce n'est pas grand chose, il n'est que virtuel malheureusement !

    RépondreSupprimer
  9. Non seulement, ils le doivent mais ils le sont : pensez-donc, un jour chômé un dimanche !

    RépondreSupprimer
  10. Jeandler : un jour chômé un dimanche c'est carrément scandaleux !
    Je propose que nous nous rassemblions pour une longue marche de protestation un lundi, ou un vendredi, très prochainement !

    RépondreSupprimer
  11. Je pense pour le vivre tous les jours qu'il y a de bon et de mauvais patron comme il y a de bon et de mauvais ouvrier ... Et puis il y a ceux du milieu qui composent avec !
    Pour revenir au 1 mai ... Rappel

    C'était en mai

    Fabriques désertées, estaminets en fête
    La place de Fourmies chatoyait ce jour-là.
    Des ouvriers mutins poussaient la chansonnette
    Dans les allées fleuries aux senteurs de lilas.

    Fileuses et verriers bravaient le patronat
    Narguant les gendarmes, le doigt sur la gâchette.
    Ils réclamaient leur dû, soldats ne tirez pas !
    La balle d'un lebel foudroya la fillette.

    Avez-vous oublié le rameau d'églantine
    Ces corps d'adolescents : Gustava, Ernestine
    Dans son corsage blanc, la petite Marie ?

    C'était un premier mai, c'était une tuerie.
    La place de Fourmies écrivit ce jour-là
    Aux couleurs de leur sang, une page de vie ...

    Rentypoésie

    RépondreSupprimer
  12. James : oui c'est vrai aussi qu'il existe de bons patrons, je confirme, mais bon ou mauvais ils ne pouvaient rien faire contre ce dimanche 1er mai qui n'était pas Byzance pour les travailleurs !!!

    RépondreSupprimer