Tout ce qui n'est pas donné ou partagé est perdu (proverbe gitan)

Tout ce qui n'est pas donné ou partagé est perdu (proverbe gitan)
Ici c'est le printemps toute l'année !!!

vendredi 21 janvier 2011

Intérieur fleuri




Je ne cesse de glisser le long de cette paroi lisse, grise, glacée, cabossée, qui ose couiner, parfois, et dont les rebords où sont accrochées mes mains rappent mes paumes, laissant mon mont de Vénus plus nu qu'un ver.
Je rebondis dans le bac à sable dont les grains sont devenus humides à force d'être écrasés par des pieds acharnés et assassins.
Puis, je m'agrippe à nouveau à l'espalier, avec force et conviction, regardant toujours plus haut dans le ciel avant de retomber bien bas.
Éclaircie momentanée, des nuages traversent l'espace.
Regard à gauche, à droite, une mouette me lance un œil hagard.
Éternel recommencement de la montée au paradis jusqu'à la descente aux enfers, aucun savoir-faire pour une peine amoindrie.
Triste sort, voyons le ressort qui me reste pour rétablir le score.
Je m'immobilise.
Lui, il tourne encore et encore.
J'attends une accalmie.
Je le choppe au vol, je le saisis fermement, je me hisse.
Cela respire, ça euphorise, ça harmonise.
Passer du toboggan au tourniquet c'est le bouquet, c'est ma vie, c'est au dedans.


Mathilde Primavera.

11 commentaires:

  1. Texte d'un érotisme brulant et troublant pas la finesse des mots employés. Continue à être notre Muse, Mathilde.

    RépondreSupprimer
  2. La vie , c'est au dedans
    et gare aux courants d'air.

    RépondreSupprimer
  3. Belle pros(e)tate du mont pelé au mont vénus !
    A plus
    James Px.

    RépondreSupprimer
  4. Brigetoun : quel joli compliment !

    RépondreSupprimer
  5. Serge : ah bon, tu y vois de l'érotisme ? Décidément, entre toi et Jeff avec son commentaire sur la peinture de la femme dans la barque l'autre jour et maintenant toi ici, vous avez beaucoup d'imagination, a priori ça ne se voulait pas érotique du tout, mais bon, chacun est libre d'y voir ce qu'il veut !
    Une muse, rien que ça !!! Pfoufff !!!

    RépondreSupprimer
  6. Jeandler : et dieu sait que je suis sensible aux courants d'air !

    RépondreSupprimer
  7. James : le mont de Vénus parle ici du mont le plus prédominant de la paume de la main qui se situe sur la face à côté du pouce ! Il y a aussi le mont de Jupiter, de Mercure etc...Mais, je pense que vous aviez compris, vous aimez vous aussi jouer avec les mots !

    RépondreSupprimer
  8. Mathilde, je ne sais pas pourquoi, mais j'avais imaginé également quelque chose de torride !...Mais qu'est-ce qu'il m'arrive ?...Glups !

    RépondreSupprimer
  9. K'line : ah non, mais je rêve là, toi aussi tu t'y mets !!! Je pense que "le mont de Vénus" a induit en erreur mes intentions, alors qu'il ne s'agit que d'une partie de la pomme de la main.
    Dans ce texte je ne parle que de l'effet yoyo de ma vie avec des très hauts et des très bas et en finissant avec une note positive puisque le tourniquet fait tourner la tête ! Pas plus !
    Vous avez tous une imagination que je n'ai pas !
    Pffffoufff !!! Bises

    RépondreSupprimer
  10. K'line : ah oui, je suis en train de réaliser que "intérieur fleuri" a dû aussi vous faire penser à quelque chose de brûlant ! Ce n'est pourtant que le lien avec la conclusion "c'est le bouquet" et ce canapé fleuri sur la photo, encore une fois... pas plus !!!

    RépondreSupprimer