Tout ce qui n'est pas donné ou partagé est perdu (proverbe gitan)

Tout ce qui n'est pas donné ou partagé est perdu (proverbe gitan)
Ici c'est le printemps toute l'année !!!

mercredi 19 mai 2010

Effets durables

Le soleil, même en train de se coucher





et des ouvertures





qui laissent entrevoir des paysages




et des couleurs comme cela,





déposent une certaine sérénité





devant la porte de mon âme,





en espérant que les effets retentiront encore un bon moment !





Photos et texte de Mathilde Primavera.

18 commentaires:

  1. belles, toutes parfaitement, simplement belles

    RépondreSupprimer
  2. "Les choses qu’on possède finissent par nous posséder".
    Qu'est-ce que la sérénité ?
    "C’est seulement quand on a tout perdu qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut".
    (ce n'est pas de moi, malheureusement...).

    RépondreSupprimer
  3. Belles et sereines, ces choses qui me rappellent mes Cévennes...

    RépondreSupprimer
  4. Fotografías Bellas Matilda, uña de Ellas Porque Me encanto Refleja un recuerdo de mi vida.
    Un beso.

    RépondreSupprimer
  5. GRACIAS GRACIAS GRACIAS,AMIGA ,SALUDOS A AVIGNON!
    UN ABRAZO
    lidia-la escriba

    RépondreSupprimer
  6. Oui ! Vous devriez essayer la ligne de l'Orient, il devriez être un voyage étonnant. J'essayerai un jour le croisement est-ouest par chemin de fer.

    RépondreSupprimer
  7. Brigetoun : je te remercie pour le compliment, mais je n'ai pas trop de mérite une nouvelle fois, il n'y avait qu'à appuyer sur le déclencheur de l'A.P.N, vu que les sujets étaient beaux et à portée de main ! En Corse, c'est tout simplement un cadre avec de belles choses devant soi !

    RépondreSupprimer
  8. K'line Bloom : "c'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce qu'on veut", est parfaitement vrai et cela me parle pour l'avoir expérimenté. Je rajouterai même aussi, que plus on est détaché des biens matériels et plus on a des chances de se sentir libre et en adéquation avec tout ce qui nous entoure ! D'où l'intérêt pour ne pas se sentir possédé par les choses que l'on possèderait, qui serait une forme d'aliénation, d'emprisonnement !

    RépondreSupprimer
  9. Jeandler : je ne connais pas les Cévennes, mais vous me donnez envie de les connaitre, avec peut-être seulement l'inconvénient qu'il n'y a pas la mer ! Mais, il y a peut être aussi des rivières, une flaque d'eau me suffirait de toute façon pour me sentir parfaitement bien dans un environnement préservé !

    RépondreSupprimer
  10. Taty Cascada : Yo no tendría la indiscreción preguntarle cuáles y qué le hace pensar, pero me intriga sin embargo ! (Sonríe)
    Un besito para ti !

    RépondreSupprimer
  11. Lidia : un fuerte abrazo tambien !

    RépondreSupprimer
  12. Adrian : vous aussi vous aimez prendre le train ! J'aimerai tellement faire ce voyage qui me fait rêver, un jour peut être !

    RépondreSupprimer
  13. Il y a des rivières, de l'eau, et qui coule, vive, dans les Cévennes... Il suffit de traverser le Rhône!
    Un bain de rivière, c'est le rêve

    RépondreSupprimer
  14. Elle est vraiment belle silhouette et la brillance.
    fraîche verdure est éblouissante.

    Merci pour la photographie magnifique.

    Bonne fin de semaine.
    ruma

    RépondreSupprimer
  15. Jeandler : j'accepterai donc une invitation à séjourner dans les Cévennes ! (sourires !!!)

    RépondreSupprimer
  16. Ruma : oui, c'est un beau Bouddha ! En tout cas merci pour les compliments et bonne semaine à vous aussi !!!

    RépondreSupprimer
  17. Etonnantes couleurs de cette cloche et du mur. Beau dégradé.

    RépondreSupprimer
  18. Olivier : je n'y suis pour rien non plus, tout revient au sujet !

    RépondreSupprimer