Tout ce qui n'est pas donné ou partagé est perdu (proverbe gitan)

Tout ce qui n'est pas donné ou partagé est perdu (proverbe gitan)
Ici c'est le printemps toute l'année !!!

mercredi 11 novembre 2009

Le plus exceptionnel des sorciers
























Ce capricorne silencieux, froid, distant, et sans cœur en apparence, est le plus merveilleux, le plus aimant, le plus érudit, le plus intelligent, le plus intègre, le plus juste, le plus mystérieux, le plus humble, mais aussi le plus mal compris de tous les grands sorciers de tous les temps !
Comment pourrait-il encore afficher un sourire après avoir été négligé par ses parents dont le père le maltraitait ?
Comment pourrait-il se montrer affable alors que jusqu'à un âge avancé il a été victime de railleries, de viles humiliations ?
Comment pourrait-il croire encore en la justice de la vie quand le plus cynique de ses détracteurs épouse la seule femme qu'il n'ait jamais aimé ?
Sa grande assurance d'adulte, sa vraie autorité, sa réelle austérité, sa véritable sévérité, ses sincères moqueries, se sont développées uniquement parce-que la force de son âme a senti la nécessité de se construire des boucliers puissants, pour faire circuler au mieux sa grande vitalité !
Ignorant son quotient intellectuel fort élevé, sa sublime beauté car aucun de ses proches n'a été capable de l'aimer correctement, il devient une proie facile sans défense pour toutes les personnes le jalousant jusqu'à la haine.
Ultra sensible, il n'avait ni enfant, ni adolescent, les appuis nécessaires pour s'épanouir correctement, comme il le méritait.
Comme tous les surdoués il est condamné à l'isolement, se rongeant lui-même les sangs en ressassant des complexes injustifiés, mais jamais contredis par ses contemporains.
Rien d'étonnant à ce qu'il ait pu se ranger du côté des forces du mal dans sa prime jeunesse, dans le but inconscient d'être enfin reconnu et accepté.
S'il n'a jamais pu déclarer son amour à celle qui pourtant prenait toujours sa défense par pure paralysie émotive, il a su trouver très rapidement la force pour se sortir d'un cercle diabolique qui ne pouvait évidemment pas lui convenir (d'où certainement plus tard, ses grandes dispositions pour pouvoir prétendre au poste de défense contre les forces du mal, en plus de celui de professeur de potions).
Son futur employeur, Albus Dumbledore, très grand sorcier lui aussi et fin psychologue, l'embauche sans aucune hésitation et une seule crainte et fait même de lui son bras droit à l'école de sorcellerie.
Il lui confiera les missions les plus périlleuses et inattendues, mais dans un secret absolu.
Son extrême courage pour affronter les pires dangers est tu et fait de lui un être exceptionnel.
En effet, quel héros ne manifesterait pas, à un moment donné, ne serait-ce qu'une fausse modestie ?
Lui, il restera digne en grand seigneur jusqu'au bout, sans jamais afficher la moindre satisfaction !
En revanche, au risque de paraitre moi-même prétentieuse, je peux affirmer que j'ai senti en lui, et ce dès le début, sa grandeur d'âme, en ne me laissant jamais influencée par tout ce qu'on a pu l'accuser.
Effectivement, comment un sorcier avec un tel charisme, dont ce mot reste inapproprié, pas assez fort pour le décrire, n'aurait-il pas pu être le plus extraordinaire d'entre-eux ?
Personnellement, j'en veux à Harry Potter, lui-même ne faisant pas partie des moindres, de n'avoir jamais eu l'intuition de cela.
Aussi héros qu'il puisse être, il aurait pu au moins comprendre à l'occasion qu'Albus Dumbledore ne mise pas sur n'importe qui, à plus forte raison lorsqu'il s'agit des affaires les plus importantes que la sorcellerie n'ait jamais eu à traiter jusque là !


Mathilde Primavera.


6 commentaires:

  1. Cri de la Vallée17 novembre 2009 à 14:55

    Rogue ! Mathilde, il est aux sorciers ce que certaines sont aux reines, sauf qu'on offre bien plus de planches de salut aux hommes qu'on ne le fait avec les femmes. Résultat, du fait de la souffrance de la sexy dolorosaquadra l'autre tarte part faire semblant de faire la bonne chez des gnomes et exploite de manière infame la gente animale, y compris aviaire. Mais bon, c'est l'histoire del 'autre jour. Quoi que ...

    Bon, cela dit, je n'ai pas fini les Harry Potter, peut-être parce que je les ai faits lire à ma mère et qu'elle les a adorés.... Certainement, même. Je n'avais qu'à faire attention. En tous cas, Rogue est indiscutablement un personnage très intéressant mais ce pauvre Harry, comment veux tu qu'il voie que ce type qui n'arrête pas de se trouver sur sa route le fait "pour son bien" ! Ca va un moment, les "pour ton bien". Au nom de ça, et SANS JAMAIS d'EXPLICATIONS, les adultes se permettent tout ! Et pourquoi dis tu qu'Harry aurait du/pu deviner? Ce n'est qu'un enfant !Ce n'est pas de sa responsabilité ! Bien qu'intelligent, il est en apprentissage ! Et pas de broutilles en plus ! Et sans référent avec lequel il a un affectif authentique! C'est Albus qui aurait du comprendre que le petit doit tuer le père pour avancer. Or, de père, il n'en a pas. Il s'en construit divers et par substitution. Alors comme pour grandir il faut qu'il transgresse, car nous sommes bien d'accord que c'est la transgression qui permet de trouver ses marques et donc d'avancer en ayant pris la mesure de ce qui est ou non dangereux, malvenu, interdit voire tabou ou je ne sais quoi de péricoloso !

    Tout cela dit, je crois qu'il y a un autre aspect à la question soulevée : si j'avais 8 ans, je sautillerais d'un pied sur l'autre en chantant sur un mode à 3 temps : "Ma-thil d'elle est tamoureuuse! Ma-thil d'elle est tamoureuuse!" jusqu'à ce que tu cries que je t'éneeeeeerve !

    Rogue suscite l'émotion de toute personne objet d'une injustice et Harry celle de tout ado dans la découverte des codes d'un monde régi par les adultes amnésiques des chagrins de l'enfance ,et les lois aussi imbéciles que toute situation aveugle.

    Bise la belle au bois volant (au quidish bien sûr ! )

    Cri

    RépondreSupprimer
  2. Je suis écroulée de rire, quel virtuosité Cri dans tes mots qui s'envolent plus vite que des balais, mais fort heureusement comme ils sont écrits, ils vont rester un bon moment ici !!!
    Oui j'avoue être éperdument amoureuse de Severus Rogue, quel homme, quel sorcier magnifique ! D'ailleurs, je n'ai pas fait exprès, ("tout en me marrant")), mais plus haut dans la publication sur le flamenco celle qui est non en version animation mais bien réelle, et bien le danseur on dirait Severus Rogue ! Mon frère me l'a fait gentillement remarquer, et moi l'air de rien, j'ai dû répondre quelque chose du genre : "ah oui c'est vrai" comme si cela ne m'avait pas sauté aux yeux auparavant, mais comme le frérot me connait par cœur, il a forcément éclaté de rire !
    Le moins que l'on puisse dire c'est que je m'amuse beaucoup avec mon blog !
    J'avoue aussi effectivement aimer prendre la défense d'adultes incompris au passé lourd, mais cela n'implique pas pour autant que je n'aime pas Harry Potter !!! Comment ne pourrais-je pas être attachée à ce personnage si démuni, si doué sans le savoir, avec toute l'humilité qui le caractérise ?
    En fait, j'en veux surtout à Dumbledore un adulte étant au courant de tout et laissant Harry Potter faire sa route sans quasiment jamais rien lui expliquer, mais Harry aurait pu déceler à quel point aussi Severus Rogue et lui, bien qu'ayant des caractères et des parcours très différents, ont beaucoup de choses en commun ! Bon, je ne m'en sors pas et j'abdique ! C'est effectivement une honte de s'attaquer à un enfant, mais qui quand même en grandissant aurait dû s'apercevoir de...Bon bon ok j'arrête !!!
    Sinon Cri, il faut remédier d'urgence à cette lacune de n'avoir pas encore lu TOUT Harry Potter, un bijou incontestablement !
    Bise à Cri du cœur qui a bien raison de se moquer de moi !

    RépondreSupprimer
  3. Non et puis il a définitivement des pieds bien trop disproportionnés (même pour un sorcier), pour être sexy !

    Peut-être aurais-je lu les derniers volumes que je leui verrais le peton mignon ? Qu'en penses tu?

    RépondreSupprimer
  4. Le peton mignon il l'a et quand effectivement tu auras tout lu, tu le verras comme la 7ème merveille du monde, jusqu'au bout de ses orteils ! Mais je n'ai pas eu besoin de tout lire, pour m'apercevoir qu'il était sexy jusqu'au moindre petit doigt de pied ! A la fin de la lecture du coup, je jubilais, je ne tenais plus en place, sautillant sur les miens que j'ai fort courts, mais que j'estime pas mal non plus ! Alors coures sur les tiens (enfin non pardon), vas-y à ton rythme pour récupérer ces trésors !

    RépondreSupprimer