Tout ce qui n'est pas donné ou partagé est perdu (proverbe gitan)

Tout ce qui n'est pas donné ou partagé est perdu (proverbe gitan)
Ici c'est le printemps toute l'année !!!

mardi 26 octobre 2010

Poésie





Comment pourrions-nous continuer à supporter ce monde dans lequel nous vivons sans un peu de poésie ?



Mathilde Primavera.

6 commentaires:

  1. si nous sommes égoïste nous essayons de trouver, pour nous, de la poésie

    RépondreSupprimer
  2. Sur un tapis de Turquie
    le tango se trouva mis...

    RépondreSupprimer
  3. Si tous les hommes (et femmes) se tenaient par la main pour faire une ronde, ils seraient bien moins occupés à faire la guerre !
    Bises Mathilde

    RépondreSupprimer
  4. Brigetoun : ce n'est pas qu'une question d'égoïsme, c'est avant tout une question de survie. Certaines âmes sensibles ne peuvent pas supporter les horreurs qui envahissent le monde dans lequel on vit. Sans cette poésie, quelques individus auraient préféré se suicider sans doute.

    RépondreSupprimer
  5. Jeandler : toujours autant d'esprit !

    RépondreSupprimer
  6. K'line : je te reconnais bien là, mais tout comme moi tu es idéaliste et tant mieux car bien que cela ne nous empêche pas d'être réalistes aussi, sans cette poésie, justement, on serait soit en hopital psychiatrique, soit on aurait déjà sauté d'un pont !

    RépondreSupprimer